top of page
Sarah-BG_Le-Devoir.jpeg

Sarah Baril Gaudet est une documentariste basée à Montréal.

Graduée de l’UQÀM en 2016, elle obtient la bourse du Meilleur espoir documentaire offerte par l’Office nationale du film du Canada (ONF). Elle réalise ensuite grâce à cette bourse son premier court métrage Là où je vis, lauréat du Grand Prix du Festival Vues du Québec (France). Passage, son premier long métrage tourné dans son Témiscamingue natal, paraît en 2020 et se mérite une nomination au Gala Québec Cinéma dans la catégorie Meilleure direction de la photographie (documentaire). En 2021, elle dévoile le court métrage Les bienveillants qui connaît un beau succès : mention spéciale à Hot Docs, nominations aux IDA Documentary Awards et aux Canadian Screen Awards, en plus d’une acquisition par The New-York Times Op-Docs.

Elle travaille actuellement au développement de nouveaux projets, dont le long métrage Haute saison produit par Nemesis Films et financé par la SODEC. Parallèlement, elle prépare la sortie en salle de Celles qui luttent (RIDM 2023).

© Le Devoir

bottom of page